Team Santé & Solidarité

Team Santé & Solidarité

Les professionnelles de santé connaissent très bien ces valeurs qu’elles portent au quotidien. Celles-ci sont inscrites dans leur ADN. Naturellement faites pour le contact humain, l’écoute et l’entraide en toute situation, les participantes qui exercent dans le domaine de la santé laissent toujours une empreinte bien particulière lors de leur passage par le Trophée Roses des Sables.

C’est pourquoi nous avons naturellement fait en sorte de les réunir dans la TEAM SANTÉ & SOLIDARITÉ : l’union des forces au service du volet solidaire du rallye.

Ainsi, ces Roses peuvent œuvrer ensemble sur le terrain, en mettant en place des actions imaginées en fonction des besoins identifiés par l’association locale « Enfants du Désert ». 8 équipages forment le TEAM SANTÉ & SOLIDARITÉ de l’Edition 2018 :

Dans l’exercice de leur profession, les professionnelles de santé sont souvent amenées à sortir de leur zone de confort ; elles sont habituées à des horaires décousus, à une capacité d’endurance sans faille. Régulièrement amenées à gérer des situations urgentes ou complexes, parfois stressantes, elles disposent d’atouts évidents pour participer au Trophée Roses des Sables, et a fortiori pour mener avec brio cette mission spécifique qui leur est confiée, pour leur plus grand plaisir, lors de la Journée de Solidarité.

Pour l’édition 2018, la mobilisation de la TEAM SANTÉ & SOLIDARITÉ s’oriente vers une campagne en faveur de l’équipement d’enfants en lunettes de vue. Organisée par l’association Enfants du désert, elle s’articule dans un premier temps autour de séances de tests de dépistage afin de diagnostiquer les écoliers. Toujours en présence des Roses, les enfants concernés choisiront dans un second temps la monture sur laquelle seront adaptés les verres réalisés en fonction de leur pathologie. Cette prise en charge ciblée leur permettra de bénéficier d’une paire de lunettes fabriquée sur mesure par l’opticien et d’un suivi adapté.
Cliquer ici pour en savoir plus sur l’action « Bien voir pour bien apprendre »